14.7.21-Khorkhog3

Khorkhog, le pot au feu Mongol

Le Khorkhog c’est le pot au feu traditionnel Mongol. Il est généralement cuisinée dans une grosse marmite sur un feu de bois et est constitué de chèvre (ou de mouton), de pommes de terres, de carottes, d’oignons et de pierres chaudes. L’utilisation des pierres permet une meilleure répartition de le chaleur et une cuisson plus intense.

C’est un plat convivial que les Mongols cuisinent pour toutes sorte d’occasions. Nous avons goûté ce met délicieux lors de notre voyage en Mongolie centrale et dans le désert de Gobi. Nous avons tellement adoré que nous avons demandé la recette à notre famille de nomades pour la partager avec vous.

Préparation du Khorkhog dans une yourte traditionnelle en Mongolie centrale

Préparation du Khorkhog dans une yourte traditionnelle en Mongolie centrale

Cette recette devrait satisfaire entre 6 et 8 personnes, ou deux si vous vous appelez Stefan et Sébastien !

Ingrédients pour le khorkhog :

    • 5 kg de côtes de chèvre grossièrement coupées.
    • une dizaine de pommes de terres, épluchées et coupées en deux.
    • 4 grosses carottes coupées en trois ou 4 morceaux.
    • 2 oignons coupés en 4
    • 5 gousses d’ail
    • sel et poivre
    • 300 ml d’eau
    • Une dizaine de pierre ou galets de rivière

Préparation du Khorkhog :

1. Placez les pierres sur une plaque de cuisson et enfournez à 200°C pendant 45 min.

2. Pendant ce temps, préparez vos légumes.

3. Dans une grosse marmite, versez l’eau, salez et poivrez puis portez à ébullition.

4. Lorsque les pierres sont chaudes, placez un peu de viande au fond de la marmite puis ajoutez une ou deux pierres au dessus. Pour éviter de vous brûler utilisez une pince ou des gants de cuissons. Ajoutez ensuite quelques légumes puis répétez l’opération jusqu’à que la marmite soit remplie.

répartissez les pierres de façon homogène

répartissez les pierres de façon homogène

5. Salez et poivrez.

6. Couvrez puis laissez cuire à feu vif pendant une heure et trente minutes.

7. Ajoutez de l’eau de temps en temps si nécessaire.

Retirez les légumes et la viande puis versez le bouillon dans un bol que vous placerez au centre de la table. Traditionnellement, Khorghog se mange sans couverts, tout le monde y va de ses mains.

Les pierres sont en général placées dans une assiette afin que les convives puissent les frictionner entre leur mains. Apparemment les pierres auraient des vertus guérissantes.

Bon appétit !