mongolian food

La nourriture mongole

La nourriture Mongole est basique car elle est influencée par les climats extrêmes de la Mongolie. En hiver les température tombent à – 40°C et peuvent monter jusqu’à +50°C pendant l’été. Pour cette raison, il est très difficile de cultiver des légumes et des fruits. ils sont généralement importés d’Europe et vendus à un prix exorbitant.

Les nomades vivent principalement des produits de leur bétail. De ce fait, le lait et la viande sont produits essentiels de leur alimentation.

Que boivent les Mongols

Le thé au lait – Süütei Tsai

L’eau est une chose sacrée aux yeux des Mongols et peu abondante dans les terres arides du désert de Gobi. Du temps de l’ancien empire Mongol, il était interdit de boire de l’eau pure. Ainsi le lait devînt la boisson de base des Mongols.

Le lait de vache est majoritairement utilisé, mais les mongols boivent aussi le lait de chamelle, de jument, de yak, de chèvre ou de mouton.

« Süütei Tsai » est un breuvage constitué de thé, de sel et de lait chaud qui se boit tout au long de la journée . Si vous êtes invité dans une yourte, le thé est offert en guise de bienvenue. Le goût est surprenant au début mais on s’y habitue vite . C’est même plutôt confortant quand il fait froid.

Séance dégustation de thé salé dans le désert de Gobi

Séance dégustation de thé salé dans le désert de Gobi

Airag – le lait fermenté de jument

L’airag est le cauchemar des touristes. il s’agit d’une boisson légèrement alcoolisée qui s’obtient en fermentant du lait de jument. La saison de traite de jument se déroule de mi Juin à début Octobre. Une fois fermenté, la boisson alcoolisée peut être conservée pendant plusieurs mois.

Nous étions surexcité à l’idée de goûter la bibine traditionnelle mongole :

Stefan essaie l'Airag

Stefan essaie l’Airag

L’expérience fut mémorable. L’airag est une boisson très acide, au goût amer avec un arrière gout d’animal. Pour ceux qui aiment (oui ça existe) Il est conseiller d’y aller mollo car cce breuvage est censé avoir des vertues « purifiantes ». Un bol d’airag vous garantira de passer une nuit tout entière dans les toilettes…

Il existe une variante de l’airag à base de lait de chamelle : L’Hormog. Nous eu la chance de goûter ce petit délice lors de  notre tour dans le désert de Gobi. Hélas, nous n’avons pas été convaincu non plus.

La vodka Mongole

Dû à l’influence Russe pendant l’ère communiste, la Vodka est aujourd’hui une boisson très populaire en Mongolie. La marque la plus connue est Chinggis Khan que l’on trouve dans les tous les magasins mongols :

La vodka mongole : Chinggis Khan

La vodka mongole : Chinggis Khan

Les nomades produisent également leur propre vodka qu’ils obtiennent en distillant le lait fermenté. Lors de notre expédition dans les terres arides du désert de Gobi, nous avons goûté de la vodka distillée à partir de lait de chamelle. C’était plutôt bon.

La bière Mongole

La bière est une boisson très appréciée en Mongolie, particulièrement dans le capitale Oulan Bator. On la surnomme souvent « Shar-airag » qui signifie airag jaune en mongol.

Heureusement pour nous, la bière Mongole n’avait pas le goût d’airag…

La bière mongole

La bière mongole

Les produits laitiers Mongols

Qu’il provienne de la vache, du yak, de la chamelle, de la jument, de la chèvre ou du mouton, le lait est à la base de l’alimentation des noamdes. il est utilisé pour fabriquer le beurre, les biscuits et toute sortes de fromages tels que le byaslag ou le très sec aarul.

Traditionnellement, les familles offrent un plat de fromages aux invités pour leur souhaiter la bienvenue. Il est très impoli de refuser les mets qui vous sont présentés, il faut les manger.

Mon souvenir de l’aarul est la dureté du fromage et son acidité extrême. il semble que les papilles gustatives de Stefan soient moins développées que les miennes puisqu’il a englouti le plat tout entier :

Stefan se goinfre d'aarul, fromage sec et acidulé

Stefan se goinfre d’aarul, fromage sec et acidulé

La nourriture mongole, que mangent les nomades ?

Du Mouton

Mouton, Mouton, et toujours du mouton !

C’est la viande la plus populaire en Mongolie et on la retrouve dans tous leurs plats : 

Un peu de mouton avec du mouton

Un peu de mouton avec du mouton

Le mouton se mange avec du riz (« budaatai huurg »), des nouilles (« tsuivan ») ou en soupe (« guriltai shol »)..

Cela parait inconcevable mais le gras de mouton est aussi servi en grosses quantités. Il permet aux Mongols de survivre aux hivers rudes. Typiquement une assiette de nouilles au mouton contient 30% de viande et 70% de gras de mouton.

Nous mettions de côté nos petits bouts de gras même si aux yeux des Mongols, c’était du pur gaspillage. 

Khorkhog

Le Khorkhog est une sorte de pot au feu Mongol. La recette consiste à faire cuire pendant une heure et trente minutes une chèvre dans une marmite avec des pommes de terres, des carottes et des pierres chaudes.

Khokhog : viande de chèvre cuite avec des pierres chaudes et des légumes

Khokhog : viande de chèvre cuite avec des pierres chaudes et des légumes

Les nomades cuisinent le khorkhog dans leur yourte sur le poêle à bois :

Une nomade cuisine le Khokhog

Une nomade cuisine le Khokhog

Le Khorkhog se cuisine pour toutes sortes d’occasions. Le plus dur dans la préparation du plat, c’est d’attraper la chèvre. Mais aucune ne peut résister au charme de Sébastien :

Sebastien amadoue une chèvre pour la cuisiner :)

Sebastien amadoue une chèvre pour la cuisiner :)

Pendant notre tour en Mongolie centrale, nous avons cuisiné le Khorkhog avec notre guide et la famille de nomades qui nous hébergeait :

Stefan aide à la préparation de Khokhog

Stefan aide à la préparation de Khokhog

Les dumplings mongols : khuushuur et buuz

Stefan, avec dans sa main droite Buuz et dans sa main gauche, Khuushur

Stefan, avec dans sa main droite Buuz et dans sa main gauche, Khuushur

Khuushuur:

Le Khuushuur est une sorte de beignet fri au mouton. Pendant le festival de Naadam à Oulan Bator, on trouve de nombreux stands qui vendent des Khuushurs. Un peu comme lorsque nous vendons des churros dans lors de nos fêtes foraines.

Un Khuushuur suffit à vous rassasier car ils sont très TRÈS gras… Nous avons eu l’opportunité de goûter des Khuushurs fait maison lors d’une soirée avec une famille de nomades :

Stefan se prépare à manger tous les Khuushur

Stefan se prépare à manger tous les Khuushur

Buuz

Les Buuz sont des raviolis vapeur farcis avec de la viande de mouton hachée, de l’ail et des oignons. Les Buuz sont très populaires en Mongolie et on en trouve pratiquement dans tous les restaurants :

Stefan et sébastien tiennent un plat de Buuz dans leur main

Stefan et sébastien tiennent un plat de Buuz dans leur main