Vallee d'orkhon

Expédition en Mongolie centrale

La Mongolie centrale est l’endroit idéal pour les amoureux de grands espaces, de randonnée, de promenade à cheval, ou même encore d’excursion à dos de chameau. C’est l’endroit le plus connu de la Mongolie, caractérisé par ses grandes étendues de steppes (prairies vertes), ses montagnes et ses lacs.

Les paysages sont particulièrement magnifiques dans la vallée d’Orkhon et le parc naturel de Khustain :

Notre guide Gala dans la vallée d'Orkhon

Notre guide Gala dans la vallée d’Orkhon

La vallée d'Orkhon

La vallée d’Orkhon

Après avoir bien profité du festival de Naadam à Oulan Bator, il était temps de faire nos bagages et se préparer mentalement pour une semaine sur les routes redoutables de Mongolie.

Nous avons passé beaucoup de temps avec les animaux tels que les chevaux sauvages de Khustain, mais aussi les animaux d’élevage des familles de nomades avec lesquelles nous séjournions.

Parc National de Khustain Nuruu

Nous avons campé deux jours dans le parc national de Khustain, Cette réserve de 90000 hectares est très connue car c’est ici que fut réintroduit le Takhi, la seule race de chevaux sauvages au monde.

Les takhis sont beaucoup plus trapus que les chevaux domestiques et sont aussi plus petits :

Le cheval sauvage Takhi dans le parc national de Khustain

Le cheval sauvage Takhi dans le parc national de Khustain

À la fin du XIX ème siècle, de nombreux spécimens sauvages furent rapportés dans les zoos et parc naturels d’Europe. Avec le temps, le nombre de chevaux dans la nature dimunua jusqu’à l’extinction totale du takhi en 1960.

En 1993, la communauté internationale se mobilisa pour réintroduire le takhi dans le parc national de Khustain. On compte aujourd’hui près de 2000 chevaux takhi en liberté en Mongolie. Nous avons eu la chance d’en voir quelques uns dans le parc National de Khustain.

Les chevaux Takhi dans leur habitat naturel, parc national de Khustain

Les chevaux Takhi dans leur habitat naturel, parc national de Khustain

Le parc national est l’endroit idéal pour faire de la randonnée et pour camper, même si les nombreux mouches et moustiques peuvent vite devenir un inconvénient.

Sebastien admire la splendeur des paysages du parc de Khustain

Sebastien admire la splendeur des paysages du parc de Khustain

Randonnée à cheval dans la vallée d’Orkhon

Le cheval est l’animal préféré des Mongols. Dès l’age de 3 ou 4 ans, les parents apprennent à leurs enfants à monter à cheval. Les chevaux de Mongolie sont beaucoup plus petits mais aussi plus résistants que les chevaux occidentaux. C’est le moyen de transport préfére des nomades :  

Les chevaux Mongols dans la vallée d'Orkhon

Les chevaux Mongols dans la vallée d’Orkhon

Les chevaux sont aussi utilisés en élevage pour le lait de jument qui est à la base de nombreux produits laitiers, notamment l’airag (lait de jument fermenté).

Nous avons passé trois jours dans la vallée verdoyante d’OrKhon dont deux furent consacrés à la randonnée équestre. Ceux qui me connaissent, savent que le cheval, est loin d’être ma passion, et que je préférerais plutôt faire une randonnée à dos de mammouth qu’à dos de cheval.

Mais ce périple de deux jours fut une vraie révélation. Le cheval Mongol est très docile et facile à monter, même pour un débutant comme moi. Nous avons même réussi à galoper (modérément bien sûr).

Stefan sur son cheval dans la vallée d'Orkhon

Stefan sur son cheval dans la vallée d’Orkhon

Sébastien prêt pour sa première randonnée équestre à travers les prairies de Mongolie

Sébastien prêt pour sa première randonnée équestre à travers les prairies de Mongolie

Le seul petit bémol dans tout cela, c’était la pluie incessante que je considérerais plus comme une bénédiction. En effet, dès qu’il fait soleil, des centaines de mouches volent constamment autour de vous et il est impossible de s’en débarrasser. Personnellement, je préfère la pluie, question de goût.

Étendage d'affaires mouillées dans notre yourte

Étendage d’affaires mouillées dans notre yourte

Notre randonnée se termina près des fameuse chutes de Khurkhree, les plus grandes chutes de Mongolie :

Les chutes de Khurkhree dans la vallée d'Orkhon

Les chutes de Khurkhree dans la vallée d’Orkhon

Notre rencontre avec les nomades et leurs animaux

Durant nos 8 jours en Mongolie centrale, nous avons séjourné principalement dans des yourtes avec des familles de nomades.

Yourte traditionnelle mongole dans la vallée d'Orkhon

Yourte traditionnelle mongole dans la vallée d’Orkhon

Futur champion de lutte Mongole

Futur champion de lutte Mongole

La vie nomade est plutôt rustique : Il n’y a pas d’eau courante, donc les douches se prennent avec des lingettes de bébé. Et les toilettes sont constituées d’un trou et deux planches en bois. L’avantage des toilettes mongols, c’est la vue :

Salle de bain nomade : réservoir d'eau pour se laver les main et toilettes en arrière plan

Salle de bain nomade : réservoir d’eau pour se laver les main et toilettes en arrière plan

La plupart des nomades que nous avons rencontré sur notre chemin possédaient de larges troupeaux de chèvres et de moutons :

Chèvres et moutons mongols

Chèvres et moutons mongols

Une chèvre prend la pose dans la vallée d'Orkhon

Une chèvre prend la pose dans la vallée d’Orkhon

Pendant nos 8 jours en Mongolie centrale, au menu nous avions le choix entre mouton, mouton et encore du mouton…  Le mouton est l’aliment de base des mongols. Ils le servent à toutes les sauces : avec des nouilles, en soupe, en ravioli  (buuz) ou beignets fris (Khuushur).

Les chèvres sont généralement élevées pour leur cachemire. Cependant, il peut arriver que l’une d’entre elles finisse en Khorkhog, barbecue traditionnel mongol. Très souvent, les chèvres ont leur cornes peintes en rouge et bleu, les deux couleurs du drapeau Mongol :

Sébastien sympathise avec les chèvres locales

Sébastien sympathise avec les chèvres locales

Une des familles avec qui nous avons séjourné gardait les chevreaux dans la yourte. Impossible de résister à leur charme :

Stefan avec un chevreau

Stefan avec un chevreau

Certaines familles de nomades élèvent aussi des vaches. Elles sont utilisées pour leur lait, ingrédient principal du thé salé Mongol. Ce sont les vaches les plus heureuses au monde car elles sont libres d’aller et venir.

il arrive même parfois qu’une curieuse jette un œil à l’intérieur d’une yourte pour voir ce qui se passe, à ma plus grande surprise :

Sébastien en mode panique alors qu'une vache jette un œil dans la yourte

Sébastien en mode panique alors qu’une vache jette un œil dans la yourte

Les yaks sont aussi populaires, surtout dans le vallée d’olkhon et ils sont trop mignons :

Le yak Mongol

Le yak Mongol

Le lait de yak est très similaire au lait de vache. Les nomades l’utilisent pour la fabrication de beurre ou de fromage.

Dégustation de fromage de yak au goût très sec et très acide...

Dégustation de fromage de yak au goût très sec et très acide…

Dans les parties plus arides de la Mongolie centrale comme à Khogno Khan Uul (appelé aussi semi-gobi), on trouve également de nombreux chameaux. Grâce à nos compétences acquises lors de notre précédent tour dans le désert de Gobi, cette deuxième excursion à dos de chameau n’avait aucun secret pour nous :

Petite promenade en chameau à Khogno Khan Uul (semi-Gobi)

Petite promenade en chameau à Khogno Khan Uul (semi-Gobi)

Stefan et son chameau prennent la pose

Stefan et son chameau prennent la pose

les sources chaudes de Tsenkher

Bien que nous ayons adoré séjourner dans les yourtes avec les nomades, nous étions impatients de rejoindre l’inoubliable source chaude de Tsenkher pour un petit bain de minuit :

Petit bain de minuit dans les sources chaudes de Tsenkher avec notre guide, notre conducteur et notre amie Claire

Petit bain de minuit dans les sources chaudes de Tsenkher avec notre guide, notre conducteur et notre amie Claire

L’eau, qui jaillit du sol à 85°C, est pompée jusqu’aux camps de touristes avoisinants puis refroidie jusqu’à l’obtention d’une température plus acceptable.

Vue dans les environs des sources d'eaux chaudes de Tsenkher

Vue dans les environs des sources d’eaux chaudes de Tsenkher

Kharkhorin et le monastère d’Erdene Zuu

Nous avons terminé notre tour dans la ville de Kharkhorin, l’ancienne capitale de l’empire Mongol de Chenggis Khan au XIII siècle. Son petit fils Kublai Khan transféra ensuite la capitale dans la ville de Beijing en Chine. En 1585, le bouddhisme devînt la religion officielle en Mongolie et le monastère Erdene zuu fut érigé en commémoration :

Le monastère d'Erdene zuu à Kharkhorin

Le monastère d’Erdene zuu à Kharkhorin

Il est à ce jour, le plus vieux monastère de Mongolie. Erdène Zuu est un temple encore actif et attire de nombreux Mongols.

Monastère Erdene Zuu à Kharkhorin

Monastère Erdene Zuu à Kharkhorin

Monastère d'Erdene zuu à Kharkhorin

Monastère d’Erdene zuu à Kharkhorin

Monastère Erdene zuu à Kharkhorin

Monastère Erdene zuu à Kharkhorin